2/16/2015

Les masques anti-pollution deviennent tendance en Chine


Dans les grandes villes d’Asie et particulièrement en Chine, la pollution fait désormais partie du paysage quotidien des millions de résidents.


Même si la pollution est un problème sérieux à prendre en considération, les expatriés apprennent à vivre avec car ils considèrent que la Chine offre un climat de vie qu’ils ne trouvent pas en Europe.  Le gouvernement à beau prendre des décisions afin de réduire ce fléau, la pollution est ancrée et les mesures ponctuelles ne suffisent pas à s’attaquer au problème de fond.

En Chine comme au Japon il n’est pas rare de voir des personnes se procurer et porter un masque anti pollution lors d’une ballade en ville. Il devient nécessaire au même titre qu’un téléphone mobile.

En effet, la pollution serait responsable du décès d’au moins 350 000 Chinois par an. Un chiffre qui n’a pas été revu à la baisse pour les prochaines années. Le ministère de la santé affirme également que le nombre de cancers de poumons a augmenté de 60% par an… On comprend mieux pourquoi les masques anti-pollution rencontrent un succès certain dans l’Empire du Milieu.


Un business Florissant



On connaît tous les masques classiques blanc, style hôpital (pas très glamour avouons le), ayant un côté austère et purement fonctionnel.

Certaines entreprises l’ont bien compris, il y’a un business intéressant et juteux qu’il faut développer avec l’ampleur du phénomène d’airpocalypse. Une seule question : Comment rendre le  masque anti-pollution attractif ? La réponse est simple, il faut les rendre unique et personnalisable.


Même si la pollution modifie nécessairement les modes de vie, les habitants de la Chine se font une raison et on vous a trouvé les meilleurs masques anti-pollution, du plus fun au plus extravagant.
Quand la pollution devient un business et un phénomène de mode …. 










Article proposé par Groupe 8 Complus


1 commentaire:

Anonyme a dit…

tout à fait d'accord! La valeur d'une personne ne réside pas dans son compte en banque.